Inspection des defauts dans les lièges

Ici, il est question de mettre au point un dispositif de détection des défauts et de tris du liège utilisé pour la fabrication des bou-chons. L’approche système est néanmoins différente de celle exposée précédemment. Les ondes térahertz sont cette fois-ci utilisées pour la réalisation de clichés térahertz. Les bouchons sont ainsi disposés entre une source et un détecteur. Ce matériau (le liège) est particulièrement transparent aux rayons térahertz. Ainsi, la structure interne est révélée. Aujourd’hui, nous en avons démontré la preuve de concept (TRL 3). De plus, nous collaborons actuellement avec les entreprises Paramon et Azevedos localisées au Portugal, toutes deux spécialisées dans la fabrication et le tri du liège, pour une montée en TRL.
pexels-anni-roenkae-2832456

Inspection des defauts dans les lièges

Ici, il est question de mettre au point un dispositif de détection des défauts et de tris du liège utilisé pour la fabrication des bou-chons. L’approche système est néanmoins différente de celle exposée précédemment. Les ondes térahertz sont cette fois-ci utilisées pour la réalisation de clichés térahertz. Les bouchons sont ainsi disposés entre une source et un détecteur. Ce matériau (le liège) est particulièrement transparent aux rayons térahertz. Ainsi, la structure interne est révélée. Aujourd’hui, nous en avons démontré la preuve de concept (TRL 3). De plus, nous collaborons actuellement avec les entreprises Paramon et Azevedos localisées au Portugal, toutes deux spécialisées dans la fabrication et le tri du liège, pour une montée en TRL.

Inspection des plâtres

La même approche que précédemment est envisagée pour l’amélioration des procédés de fabrication des plaques de plâtre (BA13). Plus spécifiquement, l’objectif est d’assister la phase de séchage pour limiter les effets de dessiccation qui altèrent la tenue mécanique du matériau. Ici aussi, la preuve de concept a été apportée à l’aide de la technologie radar (Figure 5), toujours dans la gamme térahertz (TRL 2).
pexels-photo-2860804

Inspection des plâtres

La même approche que précédemment est envisagée pour l’amélioration des procédés de fabrication des plaques de plâtre (BA13). Plus spécifiquement, l’objectif est d’assister la phase de séchage pour limiter les effets de dessiccation qui altèrent la tenue mécanique du matériau. Ici aussi, la preuve de concept a été apportée à l’aide de la technologie radar (Figure 5), toujours dans la gamme térahertz (TRL 2).

Inspection des laines de roche

Les laines de roche sont couramment utilisées pour assurer l’isolation thermique des bâtiments. Or, durant le procédé de fabrica-tion, des « points humides » issus d’agglomérats de laine roche polymérisée peuvent apparaitre. Après leurs installations, des tâches d’humidité apparaissent et peuvent induire le gondolage des pans de structure, notamment des faux plafonds. Dans ce but, nous avons développé l’un des premiers prototypes permettant l’identification de ces zones humides (Figure 6). Ce dispositif d’imagerie fonctionne aux basses fréquences de la gamme térahertz. Aujourd’hui, un grand industriel nous a commandé des études de faisabilités préliminaires afin d’envisager l’intégration d’un tel dispositif pour une implémentation sur ces chaines de production. Suite aux études qui seront menées pour le compte de cet industriel, une déclaration d’invention sera déposée en vue de l’enregistrement d’un brevet. Ce système n’a pour l’heure pas été testé en environnement significatif, son niveau est de 5 sur l’échelle TRL.

pexels-anni-roenkae-3109808

Inspection des laines de roche

Les laines de roche sont couramment utilisées pour assurer l’isolation thermique des bâtiments. Or, durant le procédé de fabrica-tion, des « points humides » issus d’agglomérats de laine roche polymérisée peuvent apparaitre. Après leurs installations, des tâches d’humidité apparaissent et peuvent induire le gondolage des pans de structure, notamment des faux plafonds. Dans ce but, nous avons développé l’un des premiers prototypes permettant l’identification de ces zones humides (Figure 6). Ce dispositif d’imagerie fonctionne aux basses fréquences de la gamme térahertz. Aujourd’hui, un grand industriel nous a commandé des études de faisabilités préliminaires afin d’envisager l’intégration d’un tel dispositif pour une implémentation sur ces chaines de production. Suite aux études qui seront menées pour le compte de cet industriel, une déclaration d’invention sera déposée en vue de l’enregistrement d’un brevet. Ce système n’a pour l’heure pas été testé en environnement significatif, son niveau est de 5 sur l’échelle TRL.

Quelques exemples

a. Photographie des échantillons de plâtres du plus humide au plus sec (de la gauche vers la droite).
b. Cliché térahertz en mode transmission traduisant la variation d’absorption avec la teneur en eau.
a. Premier prototype imageur pour la détection de « points humides » dans la laine de roche.
b. Cliché térahertz en mode transmission révélant la présence de « points humides » dans l’échantillon de laine de roche inspecté.