Prestations de service

Bien que connu et documenté depuis le début du 20ème siècle, le domaine térahertz aussi appelé infrarouge lointain, reste encore à ce jour une zone du spectre électromagnétique peu exploitée. Si l’idée d’utiliser les ondes THz pour des applications de contrôle qualité industrielles ne date pas d’hier, le transfert technologique n’était pas possible il y encore quelques années en raison d’un manque cruel de sources et de détecteurs compacts et performants. Grâce à la recherche en laboratoire, les équipements THz deviennent de plus en plus performants et de plus en plus accessible. Située entre les micro-ondes et l’infrarouge, le rayonnement térahertz se trouve aujourd’hui à la confluence de deux domaines de recherche très exploités, celui de l’électronique ultra haute fréquence et celui de l’optique. Avec une capacité de pénétration en profondeur dans les matériaux, une longueur d’onde submillimétrique et son caractère non ionisant, ce rayonnement possède nombre d’atouts pour certaines applications de contrôle qualité, en remplacement ou en complément des méthodes conventionnelles.